Le père, le fils, et puis….Eva

Image1.jpg

Le père, le fils, et puis….Eva

             

Raymond ERCE

                 

Roman autobiographique

202 pages – 20 € TTC

Quatrième de couverture:

  Il est de notoriété publique qu'une démarche d'adoption est quelque chose de compliqué et de fastidieux. OK mais une fois qu'on a dit ça, on n'a pas pour autant une idée précise de ce qu'il faut faire. D'autant plus lorsqu'il s'agit d'une adoption internationale avec tout ce que cela peut comporter de risques de dérives éthiques et de trafics. Est-il possible d'adopter sans "acheter" son enfant ?

 Ce livre est là pour témoigner que OUI.
  Les deux premières parties de ce roman autobiographique se passent à Marseille. Elles permettent de comprendre l'état d'esprit et les motivations de l'auteur avant de partir pour le Vietnam. On y décrit des services médicaux et certaines administrations sous un angle insolite.
La dernière partie a l'ambition de témoigner de cette histoire d'adoption sous une forme suffisamment ludique pour ne pas rebuter. On y trouve néanmoins les détails des démarches et autres péripéties si on les cherche.

    Un récit d'adoption parmi d'autres Tout ce qui est écrit est vrai et serait tragique si ce n'était présenté avec un mélange d'humour noir et d'impression permanente de vivre des situations parodiques. Le ton peut sembler "forcé", pourtant l'auteur est réellement comme ça.

Avis après lecture:

Ce livre décrit une gestation. En effet, l’auteur, après la perte d’un père et d’un fils nous fait partager le long et difficile processus qui a abouti à l’adoption de sa fille au Vietnam.

Mais, au-delà des difficultés du parcours, il démontre qu’une filiation ne peut être réduite à des données biologiques et/ou administratives, mais se construit dans la durée d’un processus qui suppose :

  • Une éthique partagée qui sert de référence tout au long des démarches, des rencontres, des négociations, forcément plus complexes en milieu international.

  • Une place laissée au temps qui permet aux différents protagonistes, adoptants, adoptés, intervenants administratifs, associatifs, sociaux, de se connaître, de s’adapter les uns aux autres, de négocier les étapes de construction d’une véritable filiation, au-delà de l’adoption.

 

Cet ouvrage nous fait vivre ce « projet de vies » qu’a été, de Marseille au Vietnam, la rencontre entre deux parents potentiels et la petite fille « qui leur était destinée ».

Le style est très direct, souvent humoristique, voire caustique, ce qui permet d’entrevoir la « liberté de penser » de l’auteur.

Le lecteur est ainsi associé à la quotidienneté des démarches, des échecs, des rencontres avec d’autres adoptants, des difficultés administratives, de la découverte du Vietnam, et des moments de bonheur avec leur futur bébé.

Une véritable gestation à laquelle nous participons.