Elles étaient de Marseille

P1010636 (2).JPG

ELLES ETAIENT DE MARSEILLE

             

Maryse LEMARAC

                 

264 pages – 20 € TTC

Quatrième de couverture:

Elles étaient de Marseille met en lumière trois destins de femmes de milieu modeste durant un siècle secoué par deux guerres mondiales. Un personnage central est la ville de Marseille, grouillante, cosmopolite, aimée ou détestée mais chaleureuse. Il y a le port bien sûr mais surtout les marchés du cours Julien et de la Plaine où se jouent les rivalités entre producteurs, puissantes partisanes et revendeuses. C’est aussi le temps où se multiplient les bistrots et les paris clandestins sur les courses de chevaux sans oublier la ferveur des marseillais pour les spectacles de Music-halls. Des drames se jouent, des culpabilités s’insinuent autour d’une petite fille placée en nourrice loin de Marseille chez des paysans pauvres et affectueux. Quel sera le retour à l’adolescence ? Le roman déroule des vies entrelacées avec une écriture sûre et fluide. L’auteure, Maryse Lemarac est née à Marseille, s’en est éloignée, y est toujours revenue. C’est sa ville, sa vie. Passionnée d’histoire, elle a fouillé les archives, lu les articles de presse qui ont suivi Marseille pendant les années des deux guerres mondiales. Ainsi les vies qu’elle nous narre imbriquent de manière forte la petite et la grande histoire.

Diplômée en psychopathologie et psychologie du travail elle a exercé en qualité de psychologue dans l’une et l’autre spécialité, au tout début de sa carrière à l’hôpital de la Timone à Marseille puis dans différents centres d’orientation et de formation professionnelle d’adultes dont elle a assuré la direction. Elle sait de quoi elle parle quand elle nous fait découvrir des personnages de sa Provence et de sa ville.

Avis après lecture:

Cet ouvrage est une immersion passionnée et passionnante dans la Marseille du vingtième siècle. L’articulation entre la « petite » et la Grande Histoire prend ici tout son sens et donne à voir et comprendre les effets de contexte sur les comportements des acteurs à l’échelon microsocial de la famille ou du quartier.

A l’inverse, cette histoire familiale constitue en quelque sorte une épopée historique avec ses drames, ses joies, ses réussites et ses échecs dans un contexte de difficultés répétées. Les différents épisodes constituent le récit de cette construction historique d’une histoire familiale représentative mais singulière d’une famille marseillaise mais aussi provençale et française.